Te amo

de Gérard Fernandez
ISBN: 978-2-37916-289-3

20,00

Les Asturies en cette année 1934, commencent à gronder contre un gouvernement à tendance socialiste. Ça grogne, ça pleure, ça gémit dans les chaumines… les mineurs ne veulent plus se noircir les poumons pour quelques pesetas, alors ils fomentent une insurrection. Tous savent qu’elle sera aussi cruelle que celle de 1917, mais ils n’ont pas d’inquiétudes ; les noirs anarchistes et les rouges socialistes feront front comme ils l’ont toujours fait.
Rufino, un jeune mineur en est conscient, il se doute que son père Pedro, ses frères et sa sœur Violetta, seront les premiers derrière les barricades.

Catégorie : Product ID: 6718

Les Asturies en cette année 1934, commencent à gronder contre un gouvernement à tendance socialiste. Ça grogne, ça pleure, ça gémit dans les chaumines… les mineurs ne veulent plus se noircir les poumons pour quelques pesetas, alors ils fomentent une insurrection. Tous savent qu’elle sera aussi cruelle que celle de 1917, mais ils n’ont pas d’inquiétudes ; les noirs anarchistes et les rouges socialistes feront front comme ils l’ont toujours fait.
Rufino, un jeune mineur en est conscient, il se doute que son père Pedro, ses frères et sa sœur Violetta, seront les premiers derrière les barricades. Il sait aussi qu’il ne se dérobera pas à son devoir pour la cause prolétarienne, en ayant une pensée pour son grand-père anarchiste, qui pendant l’insurrection de 1917, se fit transpercer par une baïonnette d’un soldat d’Alphonse XIII. Il rendit l’âme en gémissant dans son dernier souffle…Viva la muerta !
Mais depuis sa rencontre avec Angelina, une jeune et jolie bourgeoise asturienne, ses pensées planent davantage sur l’amour que sur la révolution, surtout depuis que le père d’Angelina, Monsieur Rozada, propriétaire des mines et des fonderies d’Oviedo ainsi que futur chef de la phalange extrême droite de Primo de Rivera, veut envoyer sa fille unique à l’université de Madrid.
La veille de l’insurrection, Rufino est contraint d’enlever son amoureuse, ce sera le début d’une folle odyssée qui durera dix années à travers toute l’Europe et les guerres, d’abord celle d’Espagne, puis celle de 39/40 qui fut mondiale. Avec l’aide de l’ami de Rufino, Manuel Gomez le bandit des montagnes asturiennes, arriveront-ils à trouver le bonheur que le commandant Rozada leur conteste ? Ces dix années de guerres les transporteront d’Oviedo, la capitale des Asturies, à Madrid, Barcelone, Argeles, Moscou, Leningrad, Alger, Paris, Beyrouth, Toulouse, Albi, Carmaux et Fontgrande.