Close

LE MIROIR DE LA MER

de Marie-Françoise Alajarin
ISBN: 978-2-37916-204-6

20,00

Le destin de Fernando semble tout tracé, grâce aux sacrifices de sa mère Maria et à l’enseignement de don Francisco Salmeron, il sera médecin. Il appartient à un milieu très modeste : ouvriers agricoles, petits paysans qui deviennent mineurs, lorsqu’au cours du 19e siècle on trouve du plomb et de l’argent dans la sierra. La petite ville de Cuevas del Marquès dans la province d’Alméria en Andalousie connait alors une richesse soudaine qui bouleverse les rapports sociaux. Introduit dans le milieu étudiant et les cercles politiques par Nicolas, fils de don Francisco Salmeron avec qui il s’est lié d’amitié, Fernando découvre que le pays tout entier est sujet à de profonds bouleversements économiques sociaux et politiques. Mu par sa sensibilité et sa fidélité au monde des pauvres gens dont il est issu il s’engage auprès des anarchistes de la Mano Negra et collabore à leur lutte clandestine. Sa révolte est exaltée par la rencontre de La Pandorga, militante anarchiste dont il tombe éperdument amoureux. Il se trouve confronté à la conception légaliste du combat politique que mène son ami Nicolas au plus haut niveau de l’état, et à la misère des mineurs de Cuevas tandis que s’y développe une société bourgeoise qui s’enrichit de l’exploitation des mines.
En suivant Fernando dans « le Miroir de la mer » croisant avec lui des personnages réels, d’autres imaginaires, certains légendaires, nous traversons cette période (1868-1878) si particulière de l’histoire, qui voit naitre et mourir une éphémère 1ere république espagnole. Période de mutations importantes dont certaines conséquences seront les premières migrations économiques et politiques du 20e siècle.

Catégorie : Product ID: 4936

Le destin de Fernando semble tout tracé, grâce aux sacrifices de sa mère Maria et à l’enseignement de don Francisco Salmeron, il sera médecin. Il appartient à un milieu très modeste : ouvriers agricoles, petits paysans qui deviennent mineurs, lorsqu’au cours du 19e siècle on trouve du plomb et de l’argent dans la sierra. La petite ville de Cuevas del Marquès dans la province d’Alméria en Andalousie connait alors une richesse soudaine qui bouleverse les rapports sociaux. Introduit dans le milieu étudiant et les cercles politiques par Nicolas, fils de don Francisco Salmeron avec qui il s’est lié d’amitié, Fernando découvre que le pays tout entier est sujet à de profonds bouleversements économiques sociaux et politiques. Mu par sa sensibilité et sa fidélité au monde des pauvres gens dont il est issu il s’engage auprès des anarchistes de la Mano Negra et collabore à leur lutte clandestine. Sa révolte est exaltée par la rencontre de La Pandorga, militante anarchiste dont il tombe éperdument amoureux. Il se trouve confronté à la conception légaliste du combat politique que mène son ami Nicolas au plus haut niveau de l’état, et à la misère des mineurs de Cuevas tandis que s’y développe une société bourgeoise qui s’enrichit de l’exploitation des mines.
En suivant Fernando dans « le Miroir de la mer » croisant avec lui des personnages réels, d’autres imaginaires, certains légendaires, nous traversons cette période (1868-1878) si particulière de l’histoire, qui voit naitre et mourir une éphémère 1ere république espagnole. Période de mutations importantes dont certaines conséquences seront les premières migrations économiques et politiques du 20e siècle.

Marie-Françoise ALAJARIN est née en Algérie, a étudié à Montpellier et Marseille. Nutritionniste, sophrologue, elle a été également animatrice à Radio France Gard Lozère. Elle s’est toujours passionnée pour l’écriture. Elle vit désormais en Andalousie où elle se consacre à sa passion.