La fille de l'Iranien

de Pascal Delvigne, Valérie Legorgeu
ISBN: 978-2-37916-483-5

18,00

Jusqu’au début du XIXe siècle, « la Presqu’île » est une terre sauvage, une page encore vierge, sur laquelle la modernité va s’imprimer en quelques années. Au son du chemin de fer, de la Navale et de l’éclosion balnéaire, cette bande littorale de Saint-Nazaire au Croisic va attirer des milliers de migrants, et parmi tous ceux-là : les Delvigne, famille de forgerons, et les Lascombes, paysans ruinés. Des années plus tard, la cadette des Lascombes, Blanche, cherchera elle aussi à partir et vivra au rythme des grands événements mondiaux.

Catégorie : Product ID: 10245

Jusqu’au début du XIXe siècle, « la Presqu’île » est une terre sauvage, une page encore vierge, sur laquelle la modernité va s’imprimer en quelques années. Au son du chemin de fer, de la Navale et de l’éclosion balnéaire, cette bande littorale de Saint-Nazaire au Croisic va attirer des milliers de migrants, et parmi tous ceux-là : les Delvigne, famille de forgerons, et les Lascombes, paysans ruinés. Des années plus tard, la cadette des Lascombes, Blanche, cherchera elle aussi à partir et vivra au rythme des grands événements mondiaux. Comment poursuivra-t-elle son destin malgré le poids des traditions familiales ? Et que deviendra la fille de l’Iranien, son enfant rejetée ?
La fille de l’Iranien mêle récit familial, roman et faits historiques et relie ainsi la petite à la Grande histoire.

Pascal Delvigne, juriste de métier, a parcouru le monde pour de grands groupes industriels pour toujours revenir chez la fille de l’Iranien à Saint-Nazaire et à Pornichet.
Valérie Legorgeu, passionnée par les histoires d’antan racontées au coin de la cheminée tout comme par la grande Histoire, consacre son temps aux recueils de récits de vie.

 

Quelques avis de lecteurs :

Serge François

« Livre très agréable qui se lit d’une traite. Belle convergence d’histoires de famille, belle traversée des décennies. Des précisions, des détails pour les amoureux de l’histoire de la presqu’île… Que du bonheur ! »

——–

Sylvie Jasnot

« Je l’ai lu avec plaisir. C’est léger et plein de simplicité. J’ai aimé l’écriture et l’histoire. J’ai appris sur la “création” du Saint-Nazaire et de son histoire. Je l’ai déjà offert à une très chère amie nazairienne, attachée à cette ville qui à son tour à travers cette saga va découvrir aussi l’histoire de sa ville. »

——-

Jacques Papin

« J’ai vraiment aimé. C’est très bien écrit, vif, passionnant. Il y a plein de détails, comme la musique, la mode, les idées, le travail, etc. qui sonnent juste. Je trouve cela très agréable à lire et passionnant comme histoire mêlant histoire familiale et histoire tout court, ici surtout économique et regionale. Je suis très friand de ce genre d’histoire permettant de comprendre l’évolution des modes de vie (terre, industrie, etc.) »

——-

Brigitte Guinais

« Charente, Périgord, Loire-Atlantique, Amérique, Iran, Russie… c’est une invitation au voyage que nous propose cette belle histoire familiale, preuve de la capacité de l’Amour d’abolir à lui seul les frontières.
Nous sommes vite passionnés par ces tranches de vie, ces histoires dans l’Histoire qui nous font parcourir le monde.
Les personnages défilent sous nos yeux et prennent vie grâce à un style d’écriture adapté au plus juste à chacune et chacun et qui, de ce fait, nous la (le) rend quasi-intime.
On entend le bruit des labours dans les fermes, des machines dans les forges, les usines et sur les rails. On écoute les battements des cœurs…
On ne s’en lasse pas et c’est avec regret qu’on referme le livre.
Merci aux auteurs pour ce magnifique partage de page de vie.
Je recommande vivement ! »