Des vies contaminées

de Jean-Charles Derongs
ISBN: 978-2-37916-614-3

19,00

En mars 2012, soit un peu plus d’un an après Fukushima, le réacteur n°2 de la centrale de Paluel en Normandie a explosé. Un accident relativement mineur mais non sans conséquence puisque 7 ans plus tard, en 2019, une grande dépression économique et morale affecte toujours une zone grande comme un département.
La situation est présentée par 11 personnages majeurs qui ont chacun leur propre vécu, leurs propres visions et ressentis. Une situation exacerbée par un attentat au colis irradié et les méandres de l’enquête en cours.

Catégorie : Product ID: 20088

En mars 2012, soit un peu plus d’un an après Fukushima, le réacteur n°2 de la centrale de Paluel en Normandie a explosé. Un accident relativement mineur mais non sans conséquence puisque 7 ans plus tard, en 2019, une grande dépression économique et morale affecte toujours une zone grande comme un département.
La situation est présentée par 11 personnages majeurs qui ont chacun leur propre vécu, leurs propres visions et ressentis. Une situation exacerbée par un attentat au colis irradié et les méandres de l’enquête en cours.
Cette fiction constitue une peinture assez fine des séquelles d’une telle catastrophe ainsi qu’une réflexion plus large sur les modes d’intervention et les dispositifs de gouvernance les plus appropriés pour gérer la réhabilitation d’un territoire affecté par une crise écologique, quelle que soit sa cause.
L’ouvrage se veut un chaînon manquant entre d’une part le livre militant qui dénonce et accuse, et d’autre part le pensum de nature scientifique qui explique et vulgarise. L’un veut faire peur, l’autre s’attache souvent à rassurer. Dans les deux cas, le lecteur aura surtout cherché à conforter sa position initiale et le débat est souvent absent.
Le lecteur y trouvera peut-être aussi quelques clefs pour raisonner certains choix de société, et pour assumer en responsabilité, à son échelle, les conséquences environnementales de ses propres choix et de leurs impacts sur les générations qui nous suivent et sur toutes les formes de vie sur notre planète.

Jean-Charles Derongs est né à Fécamp en 1954. Agronome de formation, il a animé des projets de développement rural dans une douzaine de pays et notamment en Biélorussie, dans les zones touchées par les retombées de Tchernobyl.
Aujourd’hui en retraite, il témoigne sur ce qu’il a ressenti et éprouvé auprès de ses amis biélorusses afin, tout simplement, d’éclairer ses compatriotes sur ce que signifie « vivre en territoire contaminé » et sur ce qu’implique une réhabilitation après de telles catastrophes écologiques.