Taxonomie de la connerie

de André Meunier et Nicolas Meyer
ISBN: 979-10-95883-28-9

17,00

Taxonomie de la connerie est né d’une idée très simple à l’origine : comment dire à son prochain qu’il est un con sans le froisser ? Pour simple qu’elle fût, l’idée nous a entrainés André et moi vers des réflexions bien plus complexes et profondes. Si un con est un individu insuffisamment intelligent, alors le terme hypophrène s’imposait mais il restait à expliciter de manière précise et scientifiquement valable ce dont il y avait insuffisance. Par la suite s’est imposée une autre constatation : nous sommes entourés de gens très intelligents et qui, pourtant, sont des cons ! Dans ce cas, il nous est apparu indispensable de différencier l’hypophrène du dysphrène, individu ayant une intelligence normale mais fonctionnant mal. Les cas se sont alors multipliés tant et si bien qu’il a été nécessaire d’en établir un glossaire ! Si la science n’a pas gagné grand-chose avec cet essai, nous, auteurs, avons beaucoup ri et c’est ce que nous souhaitons à tous ceux qui s’aventureront dans ces pages.
Catégorie : Product ID: 3314
ou approche méthodique des hypophrénies et dysphrénies de l’homme moderne

 

Taxonomie de la connerie est né d’une idée très simple à l’origine : comment dire à son prochain qu’il est un con sans le froisser ? Pour simple qu’elle fût, l’idée nous a entrainés André et moi vers des réflexions bien plus complexes et profondes. Si un con est un individu insuffisamment intelligent, alors le terme hypophrène s’imposait mais il restait à expliciter de manière précise et scientifiquement valable ce dont il y avait insuffisance. Par la suite s’est imposée une autre constatation : nous sommes entourés de gens très intelligents et qui, pourtant, sont des cons ! Dans ce cas, il nous est apparu indispensable de différencier l’hypophrène du dysphrène, individu ayant une intelligence normale mais fonctionnant mal. Les cas se sont alors multipliés tant et si bien qu’il a été nécessaire d’en établir un glossaire ! Si la science n’a pas gagné grand-chose avec cet essai, nous, auteurs, avons beaucoup ri et c’est ce que nous souhaitons à tous ceux qui s’aventureront dans ces pages.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Taxonomie de la connerie”