Close

Journalistes, brisez vos « menottes de l’esprit »

de Michel Diard
ISBN: 978-2-37916-595-5

19,00

De grands groupes industriels ont fait main basse sur les secteurs de la communication, de la culture et de l’information dans un double mouvement de recherche de nouveaux profits et de tentatives d’en contrôler les contenus.
Ils concentrent tous les pouvoirs, économiques, politiques, culturels et symboliques. Dans les principaux médias, ils imposent une vision uniforme de la société, la pensée unique du néo-libéralisme.

Catégorie : Product ID: 20006

De grands groupes industriels ont fait main basse sur les secteurs de la communication, de la culture et de l’information dans un double mouvement de recherche de nouveaux profits et de tentatives d’en contrôler les contenus.
Ils concentrent tous les pouvoirs, économiques, politiques, culturels et symboliques. Dans les principaux médias, ils imposent une vision uniforme de la société, la pensée unique du néo-libéralisme.
La capture des médias par Arnault, Bolloré, Bouygues, Dassault, Drahi, Kretinsky, Lagardère, entre autres, a entraîné une profonde mutation de la profession de journaliste, soumise à des hiérarchies veillant à la ligne éditoriale ; la précarité et le travail en miettes gagnant aussi les rédactions.
Les luttes des journalistes pour s’opposer au processus de fabrication de l’information sont quotidiennes mais particulièrement difficiles dans un contexte de crise. Cet essai analyse le phénomène de capture des médias et les contraintes pesant sur les journalistes, puis il esquisse des solutions pour la reconquête d’une information citoyenne et plurielle.

Michel Diard, journaliste et syndicaliste pendant 40 ans, docteur en sciences de l’information et de la communication. Ses recherches portent sur les mutations des industries de la culture, de l’information et de la communication (ICIC).
Il a été un observateur passionné et attentif des dégradations de la fabrique de l’information et il participe à la réflexion sur les moyens de reconquête de la liberté d’expression et d’information par les citoyens.