Close

Quatre - 1. Les médaillons oubliés

de Mariane Gahengi
ISBN: 978-2-38441-119-1

18,00

« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par leur couleur de peau mais à la mesure de leur caractère. Je fais un rêve aujourd’hui. » Martin Luther King
Quatre est une nouvelle saga dont Les Médaillons Oubliés est le premier tome. Le lecteur se trouve happé par un monde allégorique qui pourrait être le nôtre. Il suit l’évolution de plusieurs personnages aux profils différents, auxquels il peut s’associer, voire s’identifier par l’empathie qu’ils suscitent.

Catégorie : Product ID: 25973

« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par leur couleur de peau mais à la mesure de leur caractère. Je fais un rêve aujourd’hui. » Martin Luther King
Quatre est une nouvelle saga dont Les Médaillons Oubliés est le premier tome. Le lecteur se trouve happé par un monde allégorique qui pourrait être le nôtre. Il suit l’évolution de plusieurs personnages aux profils différents, auxquels il peut s’associer, voire s’identifier par l’empathie qu’ils suscitent.
Vous y découvrirez Manica, l’oracle assigné à la Terre par les quatre Mères et Pères Fondateurs de l’humanité. L’histoire fantasy qui vous est contée est celle de quatre orphelins, issus des quatre coins du monde. Ces derniers voient leur existence bouleversée lors de leur vingt et unième anniversaire, un quatre avril à minuit. Manica a mauvais caractère et est bougonne, mais elle veille avec bonté sur ses quatre jeunes protégés. Kaambe, savant exilé en Russie, Manu, policier aguerri, Manica et Quetzal, sa fidèle camarade, accompagnent Rashele, Dyane, Side et Tim dans leur quête pour retrouver les médaillons oubliés et ainsi déjouer la perfidie du malveillant Vleid. Les péripéties de nos quatre héros vous feront voyager à travers le monde dans des endroits oubliés de l’homme.
Roman à la fois d’apprentissage, policier et fantastique dont la finalité est de prouver que l’univers est un tout et que le tout n’est rien face à la force de l’universalité.

Mariane Gahengi naît de la complicité sans faille entre une mère et sa fille. Deux caractères qui s’opposent et qui cependant ne font qu’un. Mariane Gahengi allie l’extraversion et l’introversion, la sociabilité et la discrétion, l’enthousiasme de la jeunesse et la réflexion de l’expérience. Le lien fusionnel qui les unit a rendu possible la rencontre de deux envies. Une mère qui souhaitait poursuivre l’écriture après sa thèse de doctorat ; une fille, à la formation juridique, et qui ne savait que faire de son imagination débordante. Il suffisait d’allier leurs compétences pour réaliser leur rêve commun.