L'Ombre errante

de Daouda Mbouobouo
ISBN: 978-2-37916-401-9

15,00

Dans L’Ombre errante, l’auteur psalmodie les vertus de la coopération pacifique entre les hommes, il est convaincu de la nécessité d’établir un pont d’équilibre entre eux. C’est ainsi que le poète peint l’illusion de la vie qui empêche l’homme de prendre conscience du côté éphémère de son existence.
« Quand viendra le soleil et ses belles couleurs
Ainsi poindra le miel de nos souffre-douleurs
Nous sortirons du noir, raffermirons nos liens
Contre tout désespoir pour des instants de bien […] »

Catégorie : Product ID: 9255

Dans L’Ombre errante, l’auteur psalmodie les vertus de la coopération pacifique entre les hommes, il est convaincu de la nécessité d’établir un pont d’équilibre entre eux.
C’est ainsi que le poète peint l’illusion de la vie qui empêche l’homme de prendre conscience du côté éphémère de son existence.
« Quand viendra le soleil et ses belles couleurs
Ainsi poindra le miel de nos souffre-douleurs
Nous sortirons du noir, raffermirons nos liens
Contre tout désespoir pour des instants de bien […] »
L’Afrique a un rôle prépondérant à jouer, autant que les autres continents, dans le concert des nations. D’ailleurs, l’auteur le martèle dans chacune de ses intonations poétiques comme pour raviver la flamme de la fraternité.

Daouda Mbouobouo, juriste de formation, est un auteur camerounais qui explore plusieurs genres littéraires. Il est le président de la Société des Poètes et Artistes du Cameroun (SPAC). Il est également à l’initiative du concours et festival Africa Poésie. Il est l’auteur des recueils Les fleurs n’effleurent plus midi, du Griot des temps modernes, du roman Le fossé des baobabs et il est co-auteur du recueil Nostalgiaques. Il a participé à plusieurs anthologies et revues poétiques, dont Art et Vers. Il est lauréat du prix littéraire Guillaume Apollinaire des jeux floraux du Béarn 2012-2013 et a reçu le prix du mérite Naji Naaman 2019.