Close

Le chêne de Garance

de Gérard Fernandez
ISBN: 978-2-37916-784-3

21,00

Garance, après avoir fait un léger malaise cardiaque, décide de révéler à son petit-fils, aujourd’hui en âge de comprendre, le secret du chêne qui trône au beau milieu de son corps de ferme à Cournon-d’Auvergne. Ce chêne qui, quelques années plus tôt, avait ébranlé la quiétude de son mari Julien Destang, décédé depuis ; ce chêne qui, un soir d’été de 1960, leur avait causé une indélébile frayeur : une trombe de poussière importante s’était engouffrée dans la grosse excavation que le chêne portait depuis toujours sur son tronc, un orage énorme avait effrayé les deux fermiers et l’horloge de la cuisine s’était mise à carillonner sans s’interrompre.

Catégorie : Product ID: 22084

Garance, après avoir fait un léger malaise cardiaque, décide de révéler à son petit-fils, aujourd’hui en âge de comprendre, le secret du chêne qui trône au beau milieu de son corps de ferme à Cournon-d’Auvergne. Ce chêne qui, quelques années plus tôt, avait ébranlé la quiétude de son mari Julien Destang, décédé depuis ; ce chêne qui, un soir d’été de 1960, leur avait causé une indélébile frayeur : une trombe de poussière importante s’était engouffrée dans la grosse excavation que le chêne portait depuis toujours sur son tronc, un orage énorme avait effrayé les deux fermiers et l’horloge de la cuisine s’était mise à carillonner sans s’interrompre. Le lendemain, Julien Destang, curieux s’introduisit dans la cavité du chêne et fut emporté par un épiphénomène intemporel qui le transporta dans sa cour de ferme, mais… en 1788. La peur le fit revenir quelques heures plus tard dans son siècle, le pauvre Julien ne se remettra jamais de sa promenade dans le temps.
Garance, la grand-mère de Victor, un jeune étudiant des beaux-arts du Quartier latin de Paris, libertaire et rebelle de mai 1968, lui révèle pour la première fois le secret du chêne, mais il pense que sa grand-mère n’a plus toute sa tête, il en parle à son ami d’enfance Gé qui a la même réaction que lui, ce dernier, apprenti cuisinier à Clermont-Ferrand, est ravi de venir retrouver son ami quelques semaines à Cournon-d’Auvergne pour les vacances de cette même année révolutionnaire. Victor abasourdi par le récit de Garance propose à Gé de monter dans la cavité du chêne. Un matin, de retour de boîte de nuit, les deux jeunes écervelés embrumés par l’alcool montent dans le chêne, une fois dans la cavité, ils entendent un bruit d’aspiration comme un ballon de baudruche qui se dégonfle, et se retrouvent dans le corps de ferme, mais… en 1788 !

Après avoir écrit ses deux premiers romans, édités aux éditions Maïa, Te amo, une histoire d’amour sur fond de guerre d’Espagne, et 6 jours à Paris, une histoire de guerre sur fond d’amour parisien, Gérard Fernandez a voulu réaliser le rêve d’un écolier pendu aux lèvres de son professeur d’histoire : vivre la mythique aventure de la Révolution française en 1789. Il semblerait que l’auteur ait pris beaucoup de plaisir à écrire cette fabuleuse escapade, et il pense que ce roman se laissera dévorer comme la Bastille l’a éprouvé un jour d’été du 14 juillet 1789 !