Fragments du désastre

de Maxime Lancy
ISBN: 978-2-37916-214-5

18,00

La brièveté de cette vie n’a d’égale que son absurdité. Du berceau au cimetière, les merveilles de vivre sont éphémères et trop souvent insaisissables. À peine a-t-on traversé l’aube de l’enfance que se profilent les ombres du futur, promesses en suspens. Vient tout aussi imperceptible ce qu’on nomme le grand âge, ruine du passé, appesanti par la douleur des regrets. Des existences sacrifiées sur l’autel du hasard aux fins naturelles attendues, aucun être n’est épargné par le mystère qui nous gouverne.

Catégorie : Product ID: 5077

La brièveté de cette vie n’a d’égale que son absurdité. Du berceau au cimetière, les merveilles de vivre sont éphémères et trop souvent insaisissables. À peine a-t-on traversé l’aube de l’enfance que se profilent les ombres du futur, promesses en suspens. Vient tout aussi imperceptible ce qu’on nomme le grand âge, ruine du passé, appesanti par la douleur des regrets. Des existences sacrifiées sur l’autel du hasard aux fins naturelles attendues, aucun être n’est épargné par le mystère qui nous gouverne. Qu’on se moque de l’éternité ou que la croyance nous protège de nous-mêmes, il est des sécheresses de parcours qui laissent bouche-bée qui veut tenter de comprendre. Les vicissitudes humaines imprègnent les destins, viennent assombrir les jours monotones. Les hommes suivent leur chemin en aveugle, celui qu’ils empruntent au fil de leur passion. Ils mènent à son terme un itinéraire chaotique, quelquefois très bref. C’est le seul bonheur qui leur soit accordé.

Maxime LANCY est né au Creusot, en Saône-et-Loire. Après avoir connu une existence assez précaire, il atterrit à Marseille où il vit depuis le début des années quatre-vingt. Issu d’un milieu ouvrier, où la parole n’avait guère droit de cité, il a toujours considéré l’écriture comme une bouée de sauvetage.