Close

L'or rouge - Opus premier

de Isabelle Rossignot - Richard
ISBN: 978-2-37916-222-0

20,00

1715. Les Petites Antilles. Martinique. L’Opus premier d’une trilogie, l’Or rouge, nous porte sur les traces d’Adam. Fils d’esclave, son enfance est rythmée des lentes agonies des martyrs de ceux que l’on traite comme des bêtes, mais aussi bercée par l’amour de sa mère, l’amitié « interdite » avec Hélène, la fille de ce Maître tourmenté, qui porte en lui les prémices de l’abolitionnisme. Ces deux-là pourront-ils s’aimer dans un siècle qui condamne d’emblée un Amour « contre nature », qu’anéantit en une nuit, celui, qui s’abreuvant de son sang, le métamorphose en vampire ?

Catégorie : Product ID: 5014

1715. Les Petites Antilles. Martinique. L’Opus premier d’une trilogie, l’Or rouge, nous porte sur les traces d’Adam. Fils d’esclave, son enfance est rythmée des lentes agonies des martyrs de ceux que l’on traite comme des bêtes, mais aussi bercée par l’amour de sa mère, l’amitié « interdite » avec Hélène, la fille de ce Maître tourmenté, qui porte en lui les prémices de l’abolitionnisme. Ces deux-là pourront-ils s’aimer dans un siècle qui condamne d’emblée un Amour « contre nature », qu’anéantit en une nuit, celui, qui s’abreuvant de son sang, le métamorphose en vampire ? Dès lors débute l’errance, de siècle en siècle et le long apprentissage du « monstre », façonné de rencontres, dont celle de Guillaume, médecin, frappé du même mal, qui a appris à dominer ses pulsions et n’a de cesse de chercher au gré des avancées scientifiques à retrouver sa condition humaine. Mais la quête du vampire n’est-elle pas toujours l’Amour ? Au delà de l’histoire, le plus souvent haletante, qui nous entraîne des contrées et des époques multiples se révèlent à nous les grandes questions qui font et défont l’Humanité depuis la nuit des temps.

Une mère aimante, un père tout autant et passionné d’Histoire, l’enfance d’Isabelle Rossignot-Richard fut bercée de contes et de légendes d’ici et d’ailleurs, mais aussi par les grands drames de l’inlassable comédie humaine à travers les âges. Elle s’y créa un imaginaire lui permettant de vivre dans un monde qui, trop souvent, lui semblait étranger. Sa fascination pour le mythe du vampire et ses quêtes est née dans les cimes d’une haute tour à Bobigny, qui abrita son adolescence un peu écorchée. L’écriture a toujours été son souffle, sa liberté.