Le paradigme existentiel

de Augustin Zoldi
ISBN: 978-2-37916-166-7

15,00

Il s’agit de définir le paradigme le plus essentiel à l’Homme, pris dans son sens philosophique et non dans son sens sémantique pur : celui de son existence.
Deux postures primordiales se dessinent à l’aube d’un monde où la littérature se meurt : la lucidité et l’ésotérisme. Une vision manichéenne est proposée, visant la suspension de l’être, mis à nu face à sa misérable condition, au-devant d’un gouffre ontologique abyssal.
L’un des deux paradigmes est plus développé puisqu’en réalité il constitue l’enjeu de ce livre, donc de la pensée de l’auteur. Il sera nécessaire, dès lors, d’appréhender les pages suivantes dans un état d’oubli de tout ce qui peut exister, bien que cela soit concrètement impossible.
Si le lecteur a compris, à la clôture de l’ensemble de la matière blanchâtre et des caractères typographiés « constituant » cet essai, qu’il n’y a rien à comprendre, alors il aura tout compris.

Catégorie : Product ID: 4553

Il s’agit de définir le paradigme le plus essentiel à l’Homme, pris dans son sens philosophique et non dans son sens sémantique pur : celui de son existence.
Deux postures primordiales se dessinent à l’aube d’un monde où la littérature se meurt : la lucidité et l’ésotérisme. Une vision manichéenne est proposée, visant la suspension de l’être, mis à nu face à sa misérable condition, au-devant d’un gouffre ontologique abyssal.
L’un des deux paradigmes est plus développé puisqu’en réalité il constitue l’enjeu de ce livre, donc de la pensée de l’auteur. Il sera nécessaire, dès lors, d’appréhender les pages suivantes dans un état d’oubli de tout ce qui peut exister, bien que cela soit concrètement impossible.
Si le lecteur a compris, à la clôture de l’ensemble de la matière blanchâtre et des caractères typographiés « constituant » cet essai, qu’il n’y a rien à comprendre, alors il aura tout compris.

Je suis un jeune auteur, encore étudiant — normalien —, tentant d’apporter humblement une vision novatrice du rapport de l’être au monde au travers d’une nouvelle thèse intitulée : le déshumanisme. Il n’est question ici que d’une introduction à une pensée qui sera étayée en profondeur ultérieurement au travers d’un ouvrage bien plus conséquent