Et parfois un frisson

de Gilles Paquelier
ISBN: 978-2-37916-527-6

17,00

Un doux froufrou dans les buissons, un frôlement d’ailes dans les nuages, et parfois un frisson dans la tête, un fourmillement tiède et poivré, de jeunes pensées, de beaux souvenirs, qui courent comme un désir d’écrire, jusqu’à en allumer la plume, à déposer sur le papier des mots à rire et à pleurer, des bouquets de vers en fleurs, des rimes en tiges de bonheur.
C’est un moment à savourer, rare, éphémère, presque sacré […]

Catégorie : Product ID: 10760

Un doux froufrou dans les buissons, un frôlement d’ailes dans les nuages, et parfois un frisson dans la tête, un fourmillement tiède et poivré, de jeunes pensées, de beaux souvenirs, qui courent comme un désir d’écrire, jusqu’à en allumer la plume, à déposer sur le papier des mots à rire et à pleurer, des bouquets de vers en fleurs, des rimes en tiges de bonheur.
C’est un moment à savourer, rare, éphémère, presque sacré ; le cadeau d’une muse inspirée, l’offre d’un pinceau d’herbes folles, de crayons, de gouaches tendres et molles, pour plaquer du vert pomme, du bleu lavande, du rouge cerise, des palettes de jaune et d’orangé sur mes poèmes.

Après trois marathons poétiques (Entre ciel et bitume, Entre bitume et ciel, Dernières foulées), Gilles Paquelier a entraîné ses lecteurs dans un monde étrange et inquiétant, celui du poème noir et policier (36 Quai des poètes). Ses recueils suivants étaient une musique en tercets jouée à l’orgue de vie (Le blues de trois), un habit coloré de poèmes de toute sorte (L’arlequin poivre et sel), un grand verre de rimes à boire au bar, en salle ou en terrasse (Au buffet des mélancolies), une balade en forêt de nostalgie, où l’amitié, l’amour, les bonheurs chauds et fragiles, naissent en cocons dès l’enfance et papillonnent dans la mémoire, la réchauffant de belles histoires (Où sont passés les papillons ?).
Il nous offre aujourd’hui une nouvelle promenade au pays des souvenirs et des émotions ressenties au fil de sa vie, un voyage poétique où le réel et l’imaginaire s’entremêlent et murmurent à sa plume : Et parfois un frisson.