Close

L’autocompassion, une place à la dignité humaine

Infirmière depuis plus de 30 ans, j’ai vécu un épisode de burn-out il y a quelques années, qui m’a fait prendre conscience de mes difficultés.

Pour remédier à cet épuisement, je devais apprendre à prendre soin de moi !

Mon chemin m’a amené à l’autocompassion.


Que signifie AUTOCOMPASSION, ce mot que peu de personnes connaissent ?

 Une façon de se persuader qu’on va bien ?

 Une méthode pour s’apitoyer sur soi ?

 Une sorte d’égoïsme qui fait oublier les autres ?

Rien de tout cela !!

L’autocompassion est la capacité de se donner du soutien et de reconnaître sa souffrance sans se juger, avec bienveillance.

 C’est donc la capacité de se tendre la main à soi-même, sans nier sa souffrance, sans non plus s’auto-flageller pour ce qu’on traverse.

Pour prendre soin de soi, il faut donc, ralentir, prendre conscience de ce qui se passe en nous et pratiquer régulièrement l’autocompassion.

Plutôt que de se blâmer, se critiquer, s’imposer des pressions, il est préférable de s’entrainer à devenir son meilleur ami, à l’écoute, soutenant, réconfortant et aimant.

L’auto-compassion permet de cultiver un dialogue interne soutenant et compréhensif et de construire un espace de sécurité en soi.

 C’est tout un chemin de pratiques qui aide à gagner en autonomie et maintenir ou restaurer sa dignité humaine.

Tel est un des propos essentiels de mon livre.

Des lecteurs (trices) curieux(ses), qui ont envie de mieux me connaitre et comprendre mes motivations à écrire ce livre  sont les bienvenus.

C’est avec une grande joie que je souhaite animer ce cercle littéraire, que l’on puisse échanger, pratiquer ensemble et s’enrichir des retours d’expérimentations des uns et autres.

Marianne Jullian-Gaufres

Retrouvez l’expérience et les conseils de Marianne Jullian-Gaufres en cliquant ici !