Miss Fallonbeat

de Dauran Marek
ISBN: 978-2-37916-248-0

18,00

« Il était une fois le transparaître. Il était une fois le gloss, les paillettes et les talons de douze centimètres. »
Dans cette fiction décalée à l’écriture spontanée, le narrateur vous entraîne dans l’univers transgressif LGBTQ.
Un tueur en série sévit dans le monde de la nuit.
En complète immersion pour les besoins de son investigation, Alex Hirsche, officier de police judiciaire, découvre la réalité nue, crue, parfois violente d’un groupe de personnes transgenres hautes en couleur, attachantes et aux personnalités troubles.

Catégorie : Product ID: 5206

« Il était une fois le transparaître. Il était une fois le gloss, les paillettes et les talons de douze centimètres. »
Dans cette fiction décalée à l’écriture spontanée, le narrateur vous entraîne dans l’univers transgressif LGBTQ.
Un tueur en série sévit dans le monde de la nuit.
En complète immersion pour les besoins de son investigation, Alex Hirsche, officier de police judiciaire, découvre la réalité nue, crue, parfois violente d’un groupe de personnes transgenres hautes en couleur, attachantes et aux personnalités troubles.
À travers le quotidien de Miss Fallonbeat, Marylin, Line De Mire, Claudia, découvrez tout ce qui se dissimule derrière le fun, le superficiel, les paillettes et autres apparats.
Vous risquerez-vous à suivre l’inspecteur Hirsche dans cette aventure et à perdre un peu de votre innocence ?

En sortant de l’université Haute-Bretagne dans laquelle il s’est spécialisé en psycho-criminologie, Dauran Marek dépose d’abord ses empreintes sur le sol d’un restaurant d’une enseigne américaine. Confronté à la vive réalité du terrain, il trouve la diversité humaine et apprend la pugnacité.
Le week-end, il sort dans des établissements rennais. Il y aperçoit la créature qui lui inspirera Miss Fallonbeat.
Aujourd’hui titulaire d’une maîtrise des métiers de l’enseignement, Dauran Marek exerce comme enseignant en
Bretagne et se passionne toujours pour les sciences humaines. Il garde toujours à l’esprit que rien n’est figé et que la surprise surgit des angles morts…

Ouest France

La chronique républicaine

20 Minutes