Baden-Baden

de Jean-Claude Raskin
ISBN: 978-2-37916-445-3

17,00

Blaise et Ludivine. Deux enfants de bonne famille que tout rassemble et à qui tout réussit : amour, profession, argent, famille, intimité…
Famille ? Intimité ?
Sur ces deux derniers points, c’est plus… délicat !
Baden-Baden, c’est avant tout une saga familiale, émaillée d’amour, de jalousie, d’humour, de rancœur, de frustrations enfouies, d’ambitions…

Catégorie : Product ID: 9909

Blaise et Ludivine. Deux enfants de bonne famille que tout rassemble et à qui tout réussit : amour, profession, argent, famille, intimité…
Famille ? Intimité ?
Sur ces deux derniers points, c’est plus… délicat !
Baden-Baden, c’est avant tout une saga familiale, émaillée d’amour, de jalousie, d’humour, de rancœur, de frustrations enfouies, d’ambitions…
Et tout cela entre la Belgique et Baden-Baden.
C’est aussi l’histoire d’une libération, celle de Blaise, timide maladif qui fait l’objet de l’attention de tous et qui, par des voies déconcertantes et surprenantes, va être délivré du carcan qui l’étouffe. Mais à quel prix…

Après une formation d’imprimeur et de logopède – orthophoniste – l’auteur fait divers « petits » métiers tout en se consacrant à la scène. Auteur de nombreux « Seul en scène » qu’il écrit entièrement, il se produit un peu partout en Wallonie et en France dans les années 70 et 80. Après cela, il touche à tout ce qui concerne la communication, les ressources humaines et le développement personnel.
Il a écrit ou participé à de nombreuses émissions pour toutes les chaînes de TV belges dans les années 90. Il est aujourd’hui coach en communication, formateur en développement personnel et en gestion de projet et conférencier. Baden-Baden est son premier roman.

 

Retrouvez l’auteur dans une interview sur la chaîne de TV belge RTC.

 

Avis de nos lecteurs : 

La lecture de Baden Baden m’a plu ça commence gentiment, te connaissant et puis cela devient plus enlevé et tragique. Les personnages sont vu de l’intérieur et vite cernés tels qu’ils sont. La touche liegeoise donne l’impression que c’est de nous ou de gens qu’on connaît dont il est question. Ah ces familles. Bel ouvrage JC! Tu sais raconter et surprendre. Daniel Wathelet.

——-

« La magie de Baden-Baden, c’est le réalisme, avec une pincée de poudre romancière, dont l’auteur à fait preuve pour créer et décrire ses personnages. Si on ne s’identifie pas forcément aux protagonistes de l’histoire, on ne peut que commencer rapidement à les apprécier… ou les détester. Certains parcours, certaines expériences, saupoudrés par des caractères parfois bien trempés, nous font même parfois envier les situations que nous dévoile le roman. On plonge dans l’histoire, on s’y réfugie, jusqu’à vouloir en faire partie…! » PIF.

J’ai donc lu baden baden. Bien ficelé tout ça. Ça pourrait donner de la matière à une énorme saga familiale sinon, les portraits sont tout à fait crédibles ; de tout ces gens riches et heureux (ou pas :). Laurent Scherling

——-

J’ai lu tout le livre presque d’un trait. Il m’a bien plu. Bonne analyse des caractères et comportements des pauvres humains que nous sommes. Les personnes sont attachantes. Un peu sur le chemin d’Émile Zola en plus épuré. A quand le nouveau roman…. Gina Cozi

——-

Passionnant ton livre ! Françoise Gresse

——-

Au départ, ce n’est pas le genre de sujet qui m’aurait attiré, je dois l’avouer. On entre très fort dans la psychologie des personnages et dans leur intimité, et je ne choisis pas souvent des romans qui traitent de ces problèmes. Mais, comme diraient les critiques littéraires, j’ai été emporté par le style fluide, les dialogues justes, les personnages attachants et un humour qui t’est assez personnel. Jusqu’à la dernière page et la jolie surprise du …  j’ai beaucoup apprécié. Bravo à toi, donc. Philippe Mottet

——-

« J’ai adoré Jean Claude, à tel point que je t’entendais dans la lecture ! C’est top ! Merci pour ce moment d’évasion ! Bravoooo. » Fred Deroppe

——-

« Je l’ai lu et j’ai adoré! » Fabienne Bastin