Close

Moi, président… L'imposture

de Léo Mira
ISBN: 978-2-37916-843-7

19,00

C’est la mandature médiocre de François Hollande et son lot de trahisons qui ont conduit au pouvoir le président le plus mal élu de la Ve République. L’élection d’Emmanuel Macron – serviteur du patronat et des puissances de l’argent – est la conséquence des dérives d’un Parti socialiste qui, une fois parvenu aux affaires, s’évertue à servir les intérêts de la finance.
« Qui sème la misère, récolte la colère ! » affichent les premières manifestations des « gilets jaunes » en novembre 2018. L’arrogance et le mépris d’un président envers son peuple, et la surdité d’un pouvoir répressif face à la révolte conduisent le pays au bord de l’insurrection.

Catégorie : Product ID: 22304

C’est la mandature médiocre de François Hollande et son lot de trahisons qui ont conduit au pouvoir le président le plus mal élu de la Ve République. L’élection d’Emmanuel Macron – serviteur du patronat et des puissances de l’argent – est la conséquence des dérives d’un Parti socialiste qui, une fois parvenu aux affaires, s’évertue à servir les intérêts de la finance.
« Qui sème la misère, récolte la colère ! » affichent les premières manifestations des « gilets jaunes » en novembre 2018. L’arrogance et le mépris d’un président envers son peuple, et la surdité d’un pouvoir répressif face à la révolte conduisent le pays au bord de l’insurrection. Un an après cette explosion de colères sociales – inédites depuis les événements de mai 1968 –, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 estompe ce profond mécontentement populaire.
Cet essai critique fait le bilan de quatre années de macronie, avec l’explosion de colères longtemps retenues par un peuple en souffrance. Colères exprimées au cours des soixante-cinq actes des « gilets jaunes » (novembre 2018 à février 2020), et des luttes menées par les personnels hospitaliers, les enseignants, les cheminots, les avocats, et des milliers d’ouvriers et d’employés des secteurs public et privé.

Journaliste reporter d’images à Soir 3, Léo Mira a signé de nombreux reportages sur des conflits armés : au Zaïre en mai 1978, à Belfast en juin 1981, au Liban en juillet 1981. Détaché auprès de RFO Guyane en 1983, il réalise divers documentaires sur l’Amazonie et les populations de la forêt. Sa rencontre avec les Amérindiens lui a inspiré un récit apparenté aux contes et légendes : Le Petit Prince d’Amazonie, et un roman : Le vieil homme et la forêt. En 2016, il écrit un essai critique sur la mandature Hollande : Moi, président… La trahison.