Close

Consuelo

de George Sand, Caroline Ye
ISBN:

500,00

Enseignante spécialisée auprès de jeunes sourds, Caroline Yé a développé, en parallèle, une pratique  artistique professionnelle, après une formation à l’université Paris I Panthéon Sorbonne. Fascinée par le corps humain, elle en fait son sujet principal. Depuis 2008, elle présente son travail dans différents salons de la région parisienne.

Catégorie : Product ID: 3178

George Sand

 

« Consuelo ? l’Espagnole ? » s’écrièrent tout d’une voix les jeunes choristes, d’abord frappées de surprise. Puis un éclat de rire universel, homérique, fit monter enfin le rouge de l’indignation et de la colère au front majestueux du professeur.

La petite Consuelo, dont les oreilles bouchées n’avaient rien entendu de tout ce dialogue, et dont les yeux distraits erraient au hasard sans rien voir, tant elle était absorbée par son travail, demeura quelques instants insensible à tout ce tapage. Puis enfin, s’apercevant de l’attention dont elle était l’objet, elle laissa tomber ses mains de ses oreilles sur ses genoux, et son cahier de ses genoux à terre ; elle resta ainsi pétrifiée d’étonnement, non confuse, mais un peu effrayée, et finit par se lever pour regarder derrière elle si quelque objet bizarre ou quelque personnage ridicule n’était point, au lieu d’elle, la cause de cette bruyante gaîté.

« Consuelo, lui dit le maestro en la prenant par la main sans s’expliquer davantage, viens là, ma bonne fille, chante-moi le Salve Regina de Pergolèse, que tu apprends depuis quinze jours, et que la Clorinda étudie depuis un an. »

Texte illustré par Caroline Yé

Enseignante spécialisée auprès de jeunes sourds, Caroline Yé a développé, en parallèle, une pratique  artistique professionnelle, après une formation à l’université Paris I Panthéon Sorbonne. Fascinée par le corps humain, elle en fait son sujet principal. Depuis 2008, elle présente son travail dans différents salons de la région parisienne.

« J’ai lu pour la première fois ce livre peu connu de George Sand lorsque j’avais 15 ans. J’ai dévoré ce roman fleuve en quelques jours et j’y ai repensé souvent. A l’époque, je m’étais complètement identifiée à cette héroïne romantique engagée corps et âme dans son art.  Je dessinais déjà mais devenir artiste était un rêve qui me paraissait inaccessible.
Dans ce livre, le parcours initiatique et la quête artistique de Consuelo sont jalonnés de figures masculines fortes qui montrent toute la complexité des sentiments en jeu dans une relation amoureuse, amicale ou filiale. Tiraillée entre les désirs des autres et ses propres aspirations, elle finira par trouver sa propre route.
Je viens de relire ce roman avec beaucoup de plaisir et un peu de nostalgie. Presque trente ans séparent ces deux lectures. Même si les sentiments des personnages me paraissent  aujourd’hui très exaltés et d’une autre époque, les questions que se posent Consuelo sur la façon de vivre son art et sa difficulté à l’accorder à sa vie affective font écho avec force et justesse  à mon propre parcours peu rectiligne. J’ai tenté d’illustrer les rencontres décisives de la vie de Consuelo, en leur donnant une forme et une couleur. »


Premier exemplaire actuellement en vente, prix : 500 €.

Tirage strictement limité : 5 exemplaires numérotés.

Format 21 cm X 21 cm, huit illustrations uniques et originales pour chaque exemplaire, faites de la main de l’artiste.

Technique : acrylique sur papier.

Reliure pleine peau, cousue à la main, dorure à l’or fin, papier vélin, 152 pages.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Consuelo”